Surnaturels anonymes [BB+Shawn]
avatar
Habitant de Whae Wacky
En savoir plus

Voir le profil de l'utilisateur
Surnaturels anonymes [BB+Shawn]   
Lun 5 Juin - 22:09

Tu cours. Sans t'arrêter derrière un pauvre inconnu, ça fait dix minutes que ce p'tit con te fuit. Parait qu'il connait l'autre, parfait. Il va te conduire à elle si tu le choppes. Tu le poursuis dans un enchaînement de ruelle quand soudain il disparaît à l'angle de l'une d'entre elles. Merde, il est passé où ? Tu avances prudemment et soudain au moment où tu tournes à on tour, il t'assène un violent coup de barre à mine dans le ventre avant de repartir en trombe. Ouch ça, ça fait mal. Tu le regardes courir au devant de ta personne. Tu commences tout juste à te redresser quand lui semble enfin te distancer. "PUTAIN !!!!" Cette petite protestation s'échappe toute seule d'entre tes dents serrées. Il était ta seule piste pour retrouver l'autre folle.

Tu souffles un peu avant de te rendre compte que lorsqu'il t'a porter un coup. Il a fait tomber un papier de sa poche. Tu le prends rapidement et le regarde à la lueur fine et blafarde de la Lune : RDV à 22h samedi dans la cabane aux cactus. Venir seul.. On est que jeudi. Tu souris et soupires : "Tout n'est peut-être pas perdu.". Tu fais demi-tour et rentres au pas vers le cimetière. Tu es censé être au taf. Heureusement que le cimetière ne soit pas souvent visité de nuit car sinon il en serait fini de certaines de tes escapades nocturnes. Tu arrives une bonne heure en avance sur la fin de ton horaire, tu t'installes rapidement dans ta cahute et choppes ton cours de grecs pour réviser rapidement. Tu fais taire du mieux que tu peux ta faim que tu n'as point pus assouvir ce soir, en attendant que ta patronne la trotteuse annonce la fin de ta nuit de travail.

Tu rentres chez toi vers 9h05, il fait déjà jour. En entrant, tu traînes des pieds et lâches ton sac dans l'entrée avant de claquer la porte avec violence et de te vautrer avec une grace pachydermique dans le sofa. Au réveil,
tu fourres la main dans ta poche en quête de cette invitation. Maintenant que tu la tiens une grande question te vient : c'est quoi la cabane aux cactus ? Tu regardes sur Internet rapidement et fini par trouver un site te l'expliquant : La cabane aux cactus est un ancien gîte forestier aujourd'hui abandonné au suite d'un quadruple homicides commis entre ces murs...
Tu ne lis pas la suite de l'article et cherches plutôt la localisation de cette fameuse battisse. Tu l'as enfin, à environ deux heures de routes et une heure de marche entre les différents arbres de la région. Et bah c'est pas gagné.
Cependant, quand tu fais des recherches sur google images plusieurs images de la scène de crime t'apparaissent et t'intriguent, si bien que tu retournes sur l'article de presse de tout à l'heure. ... En effet, quatre cadavres y ont étés découvert, ainsi que de nombreux ossements autres...
A mesure que ta lecture avance, tu semble saisir de nouveaux détails de plus en plus étranges : ... Certains des corps avaient subis de graves mutilations, sans doute du à des animaux charognards... L'une des victimes fut semble avoir été abattue de plusieurs balle en argent, surement la signature du tueur... Ca y est un schéma semble doucement se dessiner dans ta tête. Si tu y vas il faudra que tu sois très prudent.

On est samedi, et il est 19h23. Tu vas pas tarder à y aller, tu embarques en plus de ton casques et de tes clefs, ton couteaux fétiches. Tu sors de chez toi, verrouilles la porte et enfourches ta moto près pour deux heures de trajets. Après un peu plus de deux heures de routes, tu abandonnes ta moto à l'orée d'un chemin et commences à lentement te dirigés vers la cabane.
Tu finis par y arriver en retard humant l'air comme un prédateur à la recherche de nourriture. Il n'y a pas une trop forte colère en ces lieux,
cela te rassures un peu. Tu regardes ta montre 22h22, tu toques donc lourdement à la porte en brandissant dans l'autre main la fameuse invitation.
Quelqu'un t'ouvre et t’accueille. Tu n'écoutes pas ce qu'il te dit et regarde autour de toi.

Là sous tes yeux une dizaine de chaises sont placées en cercles. Toute sauf deux sont occupées, tu en déduis que c'est la "tienne" et celle de l'homme qui t’accueille en ces lieux. Cette réunion on dirait un groupe des Alcooliques Anonymes. Tes réflexions sont interrompu quand celui qui semble être le chef de cérémonie ou bien l’hôte te demande ton nom. Tu lui réponds d'un bref "Shawn.". Avant de reconnaître dans toute cette assemblée un jeune homme que tu as rencontré il y a peu, le jeune Béranger qui pour aujourd'hui arbore de fiers cheveux bleus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Habitant de Whae Wacky
En savoir plus

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Surnaturels anonymes [BB+Shawn]   
Mar 6 Juin - 17:40

En effet, quatre cadavres y ont été découvert, ainsi que de nombreux ossements autres... Interrompus par quelques craquements sinistres de cartilage, la diffusion radio poursuit néanmoins sa description tant précise que macabre. Une précision digne de Zola. Une horreur digne de Lovecraft. En toute ironie. Ça promet. Certains des corps avaient subis de graves mutilations, sans doute dû à des animaux charognards... Le nombre de mots entendus allaient proportionnellement avec l'avancée du plan qu'il bâtit dans sa tête. L'une des victimes semble avoir été abattue de plusieurs balles en argent, sûrement la signature du tueur... Il savait désormais à quoi s'en tenir. Un haussement d'épaule désinvolte, qui n'était pas au courant de l'amour de Béranger à friser la mort ne le connaissait pas tout court. Il cesse soudainement de malmener les jointures de ses phalanges pour se lever. C'est le moment d'agir.

Le clocher annonce les vingt et une heures de cette soirée de fin de semaine. Silencieux il se profile contre les murs pour se diriger vers la porte d'entrée. Son « ami » est sensé venir le chercher. Il l'emmènera dans la fameuse cabane à cactus. Leur repère parait-il. Cet ami avait été très bavard, les aveux avaient coulé de source avec seulement quelques subtiles questions et une violente attaque de bon sentiments. A cette pensée un sourire ironique survole ses lèvres, toujours le même problème.
Il ferme les yeux et invoque sa bonne humeur de Gang Seng. Il ne peut pas se permettre de tout faire foirer, non, pas maintenant. Si proche du but... On frappe.

« Cliiiiiiiiiiiint !! » s'extasie t-il à peine avoir ouvert la porte. Il lui saute au cou, le couvre de baiser, comme le ferait un chien heureux de retrouver son maître. Tout le monde aime être un maître, c'est avec amertume que Béranger ressent la satisfaction de son prétendu ami. Il a bien choisis sa cible. Il doit être ce genre de gars souvent ignoré, boulet de service au pied des autres même qui lui font du mal, pourtant paradoxalement, donnent un triste sens à sa vie, un furtif sentiment d'appartenance, d'existence.
Des pensées positives Béranger !

Il gonfle les joues, traîne les pieds, fourre ses mains dans le fond des ses poches.
« C'est encore loin dit ? »
Il sent un bras se poser sur le sien, il ouvre ses yeux, ça l'avait presque surpris.
« Mais non c'est juste là en face, là tu vois ? Allez, il reste encore que cinquante mètres. » Non, l'ennui c'est bien qu'il ne voit pas, idiot, pourquoi s'encombrerait-il de toi dans le cas contraire ? « Parfait... » il murmure, l'air pensif.

D'un coup vif, il attrape la main posée sur son bras, fait basculer le corps devant lui, fait glisser son bras droit derrière les avants bras de l'autre, de manière à l'immobiliser. Sans perdre de temps, sa main gauche, habile, attrape le couteau papillon dans sa poche. Il le fait taire d'un coup sec à la tempe. Avec la lame toujours sagement rentrée, ce n'serait pas hyper malin de venir couvert de sang. Désinvolte il fait glisser son arme dans sa poche, avant de glisser ses bras sous ses aiselles. Huff.... C'est drôlement lourd un poids mort. Il se balance sur le côté, espérant sentir son épaule cogner contre un arbre. Après tout nous somme dans une forêt ça n'aurait rien d'une coïncidence de croiser un ar-, ah voilà. A l'aveuglette il traîne le corps derrière l'arbre, s'en débarrasse, réajuste ses vêtements.

Il s'arme d'un sourire.
Tend ses deux doigts, en peace.
« Béranger, votre humble serviteur ! »
On le conduit sur sa chaise. Il siffle.
« Sympa l'ambiance. »
Vaine tentative.

« Shawn. »
Il relève la tête, faisant sauter ses mèches bleues rebelles. Un sourire se trace lentement sur ses lèvres, intéressant, intéressant.
Il ne peut être là que pour deux raisons, ou bien il est comme lui un prétendu cactus au milieu des cactus, ou bien il en est véritablement un. Quelque part ça l'aurait rassuré de savoir qu'il avait un allié dans le cas où les choses iraient mal, quelque part, ça l'aurait déçu de savoir la réponse tout de suite.

Le grand chef fait son speech.
Il chauffe tout le monde. Ça va faire mal pour les créatures comme Béranger. Très mauvais.
Ce dernier se convainc de lâcher son statut de neutre. Il peut pas laisser ça se passer. Bien. Maintenant il faut un plan. Et une ouverture.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Habitant de Whae Wacky
En savoir plus

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Surnaturels anonymes [BB+Shawn]   
Sam 10 Juin - 13:28

Tu observes avec attention chacun des participants à cette mystérieuse assemblée, mais plus particulièrement ton exuberant voisin au cheveux céruléens. Qu'est-ce qu'il fout là ? Tu continues d'observer ton environnement avec un maximum de discrétion possible, et qu'elle n'est pas grande ta surprise, de voir que ce lieux qui fut un charnier est parfaitement propre.
Ni sang, ni traces des multiples meurtres. Tu réfléchis à toute vitesse, les mots du reportage encore en tête : Certains des corps avaient subis de graves mutilations, sans doute du à des animaux charognards... abattue de plusieurs balles en argent.... Tu as ce drôle de presentiment de t'être peut-être jeter dans la gueule du loup, au sens propre comme au figuré.

Tes pensées sont aussi vite interrompues qu'elle défilaient. Un homme, celui qui t'a accueilli, se dresse face à l'assemblée et commence à discourir. Tu l'observes avec attention sans pour autant quitter des yeux les autres membres de cette réunion secrète, où tu n'es pas à ta place. "Mes cher, ma chère meute" Le dernier mot de sa phrase te fais directement tiquer.
Une meute c'est un groupe de loup. Où est-ce que tu es allé te fourrer encore ? "La réunion de ce soir doit aborder le sujet de la fermeture de la cabane ainsi, que les festivités habituelles." Au fur et à mesure de son discours tu te poses de nouvelles questions et réponds à des anciennes.
Mais Béranger là dedans, qu'est-ce qu'il fout là ? Est-il un loup comme les autres, un tueur sanguinaire ? Ca ne colle clairement pas à l'image qu'il t'avait donné la dernière fois, lors de votre première rencontre. Il est vrai que tu avais trouvé bizarre de ressentir en lui aucune colère. Mais ça non plus ça ne colle pas, les loup en ont généralement comme tout le monde.
Béranger était le premier être à ne pas en dégager que tu rencontrait. L'homme debout au milieux de vous continue de parler malgré ta disparition dans tes pensées. "...nous nous devons tout d'abord d’accueillir comme il se doit nos deux nouveaux acolyte Béranger, qui remplacera Clint ce jour, et Shawn." dit-il en vous désignant successivement de la main, d'abord Béranger puis toi. Donc le jeune homme à ta gauche n'est pas à sa place non plus. Enfin disons plutôt qu'il est là comme remplaçant, mais est-il remplaçant d'un ami ou bien comme toi remplaçant d'une personne ayant rencontré un problème ? Il faudrait que tu arrives à lui parler un peu en privé. Mais comment pourrais-tu l'isoler dans ce gîte ?

Bien trop de question t'assaillent en ce moment. Quand soudain l'une d'elle bien plus urgente vient frapper ton occipital : La prochaine pleine lune c'est quand ?. Tu regardes rapidement ton téléphone avec discrétion.
Merde c'est cette nuit, cependant le ciel est encore couvert et les fenêtre du bâtiment sont closes, aucune chance q'un rayon de l'astre nocturne ne viennent les titillé. Cependant tu vois que certains d'entre eux commencent à montrer des signes évident d'impatience, qui ne disent rien de bon. C'est alors, que l'homme toujours debout se tourne vers une partie du groupe et déclare solennellement : "Le buffet va pouvoir commencer. Vous les nouveaux, restez là. Nous allons chercher les victuailles.". Tu hoches la tête en signe d'approbation, mais tu n'oses pas plus t'exprimer que cela, tu réfléchis toujours à comment t'en sortir. Et maintenant également à la nature de ce buffet et de ces victuailles.

Cependant le fait que les huit hommes autre que toi et Béranger. Tu profites de leur absences pour attraper le bras de Béranger et lui demander sans tact : "On est où là ? C'est qui Clint ? Tu connais ces gars ?". Tu sais que si Béranger est vraiment avec eux, ta couverture va sauter en éclat mais il faut que tu saches. Pendant ton échange de mots avec lui, tu sors et ouvres sans bruit ta lame que tu tiens maintenant fermement dans une main, l'autre toujours posé sur le bars de l'asiatique. Si ça réponse ne te convient pas, le dernier son qu'il saisira sera le bruit d'un décimètre d'argent se plantant dans sa gorge.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Habitant de Whae Wacky
En savoir plus

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Surnaturels anonymes [BB+Shawn]   
Dim 18 Juin - 18:32

Du haut de son air placide et de son flegme désintéressé, Béranger a tout du gars qui n'a aucune idée sur ce qu'il fiche ici. Plutôt convaincant. Derrière ce haussement de sourcil désinvolte se cache néanmoins un coup d’œil attentif, une vigilance aiguisée, et une active machinerie cérébrale. La présence de Shawn le déstabilise, que fait-il ici ? Qu'est-il ? Au cours de la réunion, le Gang Seng ne cesse de débattre sur la position de sa connaissance. Cherchant un moyen désolé de dévoiler quelles intentions avaient guidées le jeune homme ici. Car il s'est rendu en ce lieu aux distrayant airs de réunion d'alcoolique anonymes. Loup parmi les Loup-Garou. Un allié potentiel, un ennemi à éliminer ? Shawn, le genre de grain de sable qui fait grincer l'ensemble des rouages. Et les dents de Béranger O.

Nous sommes bien loin du sourire et de la chaleur naturels au Gang Seng, tout au contraire, c'est comme s'il avait volontairement laissé choir son masque de bonne humeur. Pourquoi ? Allez savoir.
« ...nous nous devons tout d'abord d’accueillir comme il se doit nos deux nouveaux acolyte Béranger, qui remplacera Clint ce jour, et Shawn. » Il plisse les yeux, intéressant. Il est donc étranger à cette organisation, il reste encore de l'espoir. Béranger croise les bras et agite ses doigts pour saluer ses nouveaux et éphémères camarades. Geste assortit à son sourire mi-narquois, mi-charmant. Il se détend quelque peu, après tout, advienne que pourra. L'improvisation reste son meilleur plan.

Il lui reste néanmoins que peu de temps, ce soir c'est la pleine lune. Et les Gang Seng ne se transforment pas en bête enragés. Malheureusement étant donné sa cécité il ne peut en aucune manière détecter la moindre fenêtre susceptible de laisser les rayons lunaires traîtres, ni même prévoir exactement combien de temps encore lui accorde la nuit délatrice. On ne peut pas compter plus en sa bonne étoile, mais c'est bien du Béranger tout craché.
La meute s'en va en laissant Béranger et Shawn seul à seul. Un buffet ? Ça risque d'être juteux. Il se sent brusquement tiré par le bras, faut croire que Shawn s'excite. Un fin sourire se trace sur ses lèvres, alors comme ça on est nerveux l'ami ? « On est où là ? C'est qui Clint ? Tu connais ces gars ? »

Il entrouvre ses lèvres, un sourire flottant. « Aucune idée, un défunt loup-garou, non. Content d'te voir aussi au fait. » Lâche t-il, ironique. Il se dégage lentement de la prise de l'intrus. Dans le plus constant des calmes il se lève et s'étire. Tout est clair dans son esprit, Shawn est tout comme lui, un épieur. Il écoute les pas des loups-garou se rapprocher à quelques mètres de là. Ça va se corser. Il soupire et passe une main dans ses cheveux, l'autre passant sans sa poche. « Écoute, j'sais pas ce que t'es venu foutre ici mais visiblement il va falloir qu'on s'accorde si on n'veut pas participer au buffet. » Sans nullement se préoccuper de l'image du gentil garçon aussi naïf que niais qu'il avait prétendu incarner, il dégaine son couteau en argent et une fiole. La porte s'ouvre brusquement, il les entend saliver d'ici. Ça le dégoûte, ça le répugne. L'odeur lui donne la nausée d'ici. Les yeux fermés, plus sérieux que jamais, il balance sa potion de fluide explosif aux pieds des Loup-Garous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Habitant de Whae Wacky
En savoir plus

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Surnaturels anonymes [BB+Shawn]   
Ven 23 Juin - 15:16

L'asiatique te sourit et te répond d'un air narquois : "Aucune idée,
un défunt loup-garou non. Content d'te voir aussi au fait"
. Sa réponse te rassures quelque peu, enfin disons plutôt qu'elle équilibre le combat à venir de neuf contre un à huit contre deux. Il quitte ta prise en se relevant, tu maintiens cependant le contact visuel sans broncher guettant ses actes. Il tend l'oreille et semble percevoir un bruit que seul un aveugle peut percevoir avant de reprendre : "Ecoute, j'sais pas ce que t'es venu foutre ici mais visiblement il va falloir qu'on s'accorde si on'veut pas participer au buffet." Ces mots lancer en l'air, il sort un couteau de sa poche ainsi qu'une fiole qu'il lance avec violence dans la direction des loups.

Voila bien un Béranger que tu ne reconnais pas, cet être qui se dresse devant toi en est un bien différent de celui que tu avais rencontré il y a quelques temps. Il semble bien plus déterminé, bien moins niais et agité qu'avant. Bien à l'opposé de ce personnage il est un homme calme, cynique, et méthodique.

Tu n'as pas vraiment l'occasion de réfléchir sur l'identité de ton mystérieux allié que la fiole tout aussi mystérieuse qu'il a projeté explose dans un important et sombre déluge de flamme là où la fiole c'est brisée. Des cris perçant viennent faire vibrer tes tympans, tu te relèves te places aux côtés de ton partenaire de traque provisoire et tenant fermement ta lame dans ta main, tu fermes les yeux et prends une grande inspiration savourant comme il se doit cette étrange sensation. Celle de l'air s'emplissant d'un tumultueux orage de colère, le calme avant que la tempête n'éclate.

Ca y est tu n'entends plus le crépitement des flammes. Tu ouvres alors tes yeux qui luisent d'une très intense lueur or tels deux soleils ardents au centre de ton iris. Tu serres les dents et lâche d'une colère froide "Ca commence. Ils sont huit et nous sommes deux.". Ta voix n'a plus rien de reconnaissable, mais semble au contraire être prise dans un sombre écho.

Les loups sortent, la baves au lèvres, certains sont déjà en train d'achever leurs transformations d'autres là commencent tout juste. Autant dire que vous n'avez pas affaire à de pauvres petits louveteau mais bien au contraire à de vieux loups capables de se transformer sans sentir sur eux les rayons insipide de l'astre nocturne. Les voir se transformer, entendre leurs hurlements encore humains devenir bestiaux. Tu le sais que c'est à cet instant qu'ils sont le plus vulnérables. Et cette fois-ci la cicatrices couvrant toute ton épaule gauche est là pour te le rappeler pas de pitié, il ne faut pas attendre la fin de la transformation. Il faut attaquer. Maintenant. Ce mot que tu penses et directement transmis par tes lèvres à ton "ami".

Et c'est sans attendre sa réponse que tu te jettes dans la gueules béantes et baveuses des loups. Tu cours tes yeux scintillant comme des soleils, Charybde venant de se réveiller. Tu fais décrire à ta lames un arc de cercle parfait avant de la planter dans l’œil de l'une des créatures tout en jurant dans diverse langues pour ouvrir encore plus les mâchoires béantes de ton démon intérieur. L'être auquel tu t'es pris s'effondre pris de convulsions mortifères du à la présence d'argent dans son sang. Quand son corps s’effondre inerte sur le sol il n'est ni humain ni loup mais au croisement des deux.

Tu as tout juste le temps de retirer la lame de son globe oculaire et de dresser tes deux avant bras devant ton torse que l'un des loup totalement transformé t'expulse au travers de la porte d'un puissant revers du bras. Tu te retrouves dehors sous la froide pâleur de la Lune si chère à ses bestioles. Tu te redresses et vois devant toi se dresser devant toi une partie de la meute. Tu ouvres alors la bouche et de chacun d'entre eux se dégage l'épaisse brume de leur rage venant te nourrir.

_________________
La cólera lo es a vez más ciegos, más violentos y más viles de los consejeros
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
En savoir plus


Re: Surnaturels anonymes [BB+Shawn]   

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cody Rhode vs Shawn Micheals vs Sin Cara
» SHAWN Alice [Validée]
» MAIN EVENT - Shawn Michaels vs Chris Jericho
» Match 2 : Randy Orton Vs Shawn Micheals
» Shawn Michaels Vs Randy Orton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whae Wacky ::  :: Les environs-